• Traduction

    Bonjour aux quelques vagabonds errant sur ce blog !

    Cela fait un petit moment depuis mon dernier article. Ne croyez pas que j'étais à fond en train de terminer mes 50 000 mots, je n'en ai pas écrit un seul de plus. Je ne sais pas si je referai le NaNoWriMo de novembre, vu que je me retrouverai probablement dans la même situation (cela dit, ça ne coûte rien d'essayer). 

    Toutefois, je pense tout de même que je posterai au fur et à mesure (et donc écrirai au fur et à mesure) Les Contrées Nordiques pour Graine d'Artiste (s'ils sont d'accord, bien sûr). 

    En revanche, un autre projet m'occupe en ce moment : la traduction.

    Je ne crois pas l'avoir déjà mentionné sur ce blog, mais je compte devenir traductrice après mes études (je commence une licence d'allemand à la rentrée), et de préférence traductrice littéraire - mais comme ce n'est pas le secteur de la traduction dans lequel il y a le plus de places, je serai peut-être plus ou moins obligée de faire de la traduction plus "généraliste" (même si au fond rien n'est si général que cela) en plus. 

    Bref, du coup je commence dès à présent à m'entraîner, avec un roman en allemand que j'ai lu en juillet (Tintenherz - Cœur d'encre en français - de Cornelia Funke). Je ne pense pas que je le traduirai en entier (il fait 566 pages), en tout cas pas d'ici la fin du mois d'août, mais ce n'est pas forcément le but non plus. J'avance lentement puisque je dois chercher beaucoup de vocabulaire (qui ne m'avait pas forcément bloquée lors de ma lecture, mais pour traduire il faut que je connaisse le sens précis, histoire de ne pas passer à côté d'un détail, une nuance, tout en sachant que, de toute façon, je ne pourrai pas nécessairement la rendre en français).

    Pour le moment j'écris à la main (sur des feuilles de brouillon, il ne faut pas gâcher le papier ! ), puis je recopierai à l'ordinateur, sans le texte original sous les yeux, histoire de pouvoir mieux corriger les phrases qui ne font pas naturelles parce que trop proches de l'original dans le forme. Et enfin, je comparerai avec la traduction française qui en a déjà été faite.

    Pourquoi je parle de ça dans la catégorie "Autres textes" ? Parce qu'il s'agit bel et bien d'écriture ! Pas d'invention, certes, mais d'écriture. La traduction, qui plus est la traduction littéraire, a pour gros avantage de combiner tout ce que j'aime : les livres, l'écriture et les langues !

    Même si ça ne vous intéresse probablement pas, je posterai peut-être un extrait de ma traduction, une fois tapée et corrigée au mieux (avec, pourquoi pas, l'extrait correspondant dans la traduction de Marie-Claude Auger).

    En attendant, si vous êtes aussi intéressé(e) par la traduction, les langues, ou que vous connaissez Cœur d'encre (je sais qu'il y a aussi eu un film, mais je ne l'ai pas vu), je serais ravie d'échanger avec vous en commentaires !

    « Les Contrées Nordiques : Chapitre 1Où en étions-nous ? »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :